Ioannis Stefanou

Starting Grants

Portrait
Ioannis Stefanou étudie à l’École de Génie Civil de l’École polytechnique d’Athènes et effectue sa thèse au laboratoire des Géomateriaux de l’École de Sciences Mathématiques et Physiques Appliquées du même établissement. Auparavant directeur de recherche au sein du laboratoire Navier (CNRS/ENPC/IFSTTAR) et il est actuellement Professeur à l’École Centrale de Nantes. Ses principaux sujets de recherche sont la mécanique des géomatériaux et plus particulièrement la description théorique et numérique des géo-systèmes hétérogènes en microstructure de taille non-négligeable et sous couplages multiphysiques. Il développe des outils expérimentaux, numériques et théoriques afin d’étudier et de contrôler l’(in)stabilité de ces systèmes et de décrire leur comportement post-bifurcation.

Projet CoQuake

Controlling earthQuakes

Contrôle des séismes


Selon le Centre pour la recherche sur l’épidémiologie des désastres (CRED), les tremblements de terre sont responsables de plus de la moitié des pertes humaines dues aux catastrophes naturelles survenues entre 1994 et 2003. Les séismes sont, sans aucun doute, mortels et coûteux.

CoQuake propose une approche alternative et novatrice de stimulation des failles sismiques afin de contrôler les tremblements de terre. CoQuake va au-delà de l’état-de l’art en proposant une méthodologie innovante pour étudier l’effet et la contrôlabilité des diverses techniques de stimulation qui peuvent réactiver des failles sismiques. Ce projet a vocation à développer des nouveaux outils expérimentaux, numériques et théoriques, destinés à répondre à des questions scientifiques ouvertes et fondamentales relatives à la réactivation des failles sismiques et à la question : « Est-il possible de contrôler et empêcher un séisme, et si oui, comment ? ».

Image retirée.

 

Pour en savoir plus :